Eglise

Présentation
Masseilles est située dans :
- Le canton de GRIGNOLS
- L'Arrondissement de LANGON

Elle fait partie :
- de la CdC de Captieux-Grignols
- du Pays des Landes de Gascogne

Population : 122 Habitants

Superficie : 600 hectares

Altitude : de 60 à 152 mètres
Communes limitrophes
- Grignols à l'est
- Sillas au sud
- Marions au sud ouest
- Cauvignac au nord-ouest


Mairie


Eglise Saint-Martin


Abbaye de Fontguilhem

Commune paisible, traversée par la RD 655 BAZAS CASTELJALOUX séparant d'un côté la « lande » et de l'autre les côteaux. Dans la vallée coule le Lysos.

Commune essentiellement agricole avec éleveurs (vaches, canards, chapons, poulets,) de produits de grande qualité, mais aussi tournée vers les exploitations en forêts; plusieurs entreprises travaillent le bois au sens large.

Commune ouverte au tourisme avec en 2008 un gîte 3 épis au coeur du village, lieu de départ pour de belles ballades. Géré par les Gîtes de France.

Commune animée par plusieurs associations (comité des fêtes, chasse). Celles-ci maintiennent les liens entre la population. Deux fêtes sont organisées :

   • la fête de la Saint-Martin en principe le dimanche après le 11 novembre
   • la fête champêtre du quartier de Thil le 1er dimanche d'août.
Historique
À la Révolution, la paroisse Saint-Martin de Masseilles et la paroisse Saint-Hilaire de Thil, annexe de Saint-André de Cauvignac, forment la commune de Masseilles.
L'église Saint Martin
L'église Saint-Martin, de style roman, construite au XIIe siècle, a été inscrite au titre des monuments historiques en 1925 pour son clocher-pignon à trois baies et ses façades. Elle abrite des peintures murales récemment restaurées. 

L'église est composée d'une nef rectangulaire, percée de fenêtres étroites, d'une abside semi-circulaire, et d'un clocher-mur précédé d'un porche. 

La porte occidentale est refaite au début du XVème siècle. La dîme de Thil est assignée dès le XXIIème siècle à l'abbaye cistercienne de Fontguilhem par l'évêque de Bazas.


Eglise Saint-Martin


Porte de l'église


Croix Monumentale
   

Eglise Saint-Martin
Portail de l'église Saint-Martin
L'église est caractéristique des édifices construits au XIème siècle. Les hauts murs de moellons forment, à l'origine, une nef unique terminée d'un côté par une abside en hémicycle, et de l'autre par un clocher-mur.

Au XIIème siècle, plusieurs modifications sont apportées :
• une voûte en cul-de-four est posée sur l'abside
• la travée droite est couverte d'une voûte en berceau
• un avant-corps, dans lequel est aménagé un portail sculpté, est ajouté.

À la fin du Moyen Âge, l'édifice est agrandi d'un bas-côté pour accueillir la population devenue plus importante. La cloche porte des inscriptions en lettre gothiques et la date de 1541 ou 1521.
Croix Monumentale
Vers le XIIème ou XIIIème siècle

Cette croix peut provenir de l'abbaye cistercienne de Fontguilhem. La colonne en marbre, ornée de cannelures et de rudentures, surmonte un chapiteau d'ordre ionique posé à l'envers.

Abbaye de Fontguihem
L'ancienne abbaye de Fontguilhem est fondée en 1124, entre les vallées du Lisos et du Barthos, à proximité de la Fons Gallia, ou Fons Guilhelmi,source encore existante. Fille du monastère de Gondon, dans l'Agenais, l'abbaye témoigne de l'implantation cistercienne dans le Bazadais. Bertrand de Ségur, son premier abbé, meurt en 1137.

L'établissement monastique bénéficie de l'intérêt que lui portent à la fin du XIIème et au début du XIIIème siècle les rois d'Angleterre, ducs d'Aquitaine. Richard Ier Coeur de Lion, qui séjourne à Fontguilhem en 1190, prend l'abbaye sous sa protection et lui cède de nombreuses terres. Jean sans Terre, à son tour, lui accorde sa protection. 

Puissante et prospère, l'abbaye se développe jusqu'au XIVème siècle. A cette époque, le pape Clément V aide à la reconstruction de l'église et du cloître. Mise à mal durant la guerre de Cent Ans et les guerres de Religion notamment, l'abbaye est reconstruite aux XVIIème et XVIIIème siècles, sur les vestiges des bâtiments monastiques romans. 

Durant l'ancien régime l'abbaye est utilisée comme carrière de pierre, et bien des maisons de Grignols lui doivent leurs murs et leurs décorations. Les quelques moines demeurant à Fontguilhem au début de la Révolution occupent le bâtiment unique actuel, réduit d'un tiers par un incendie à la fin du xixe siècle. Outre cet édifice, il subsiste de l'ancien établissement le dessin de l'ancien cloître, fermé à l'est par un bâtiment de ferme, et la modeste chapelle romane, sans doute celle de l'abbaye au xviiie siècle. 

Rachetée comme bien national durant la Révolution par le juge de paix du canton, l'abbaye demeure, par succession, dans la même famille jusqu'en 1991.

Elle a été inscrite au titre des monuments historiques en 1993.